Conseils en orientation médicale et paramédicale

Les filières médicales constituent aujourd’hui une importante niche pourvoyeuse d’emplois, au regard de leurs débouchés. Or, les concours de médecine ne sont pas à la portée de tous. Beaucoup rêvent, après leurs études secondaires, de faire des études de médecine, de devenir sage femme, infirmier, aide-soignant, kinésithérapeute… Mais ils ne savent pas comment faire pour intégrer une école de formation professionnelle dans ces domaines. Quelles sont les conditions à remplir et comment faire pour se former et devenir un personnel médical ou paramédical ? Pour en savoir d’avantage, lisez plutôt la suite ! Nous faisons le point sur quelques métiers.

Infirmier, un métier, une passion

L’infirmier aide le médecin dans sa tâche. Il s’occupe du respect des ordonnances prescrites par celui-ci, l’administration des traitements aux patients, le suivi de la prise des médicaments, la pose des perfusions, la pratique des injections, les prises de sang, les pansements, etc. Le métier d’infirmier requiert plusieurs qualités, parmi lesquels le don de soi, l’esprit de partage, l’aptitude à travailler sous pression, l’envie d’aider des autres ainsi qu’une parfaite maîtrise des rudiments de la médecine. En effet, l’infirmier peut officier en clientèle privée dans sa propre infirmerie ou dans un centre hospitalier, qu’il soit public ou privé. Le métier d’infirmier nécessite une formation préalable. Dans ce sens, ESEM France vous donne des conseils et vous oriente dans vos études médicales et paramédicales. D’une durée de trois ans, la formation peut se faire dans un centre de formation agrée en soins infirmiers. Le diplôme d’infirmier d’État, sans lequel nul ne peut exercer le métier d’infirmier, est obtenu par le biais d’un concours. Cette profession offre de nombreuses possibilités d’évolution et de recrutement.

Massage et kinésithérapeute

Force, patience et bonne condition physique sont les atouts majeurs d’un kinésithérapeute. La kinésithérapie s’occupe essentiellement des massages musculaires afin de permettre la rééducation des personnes à mobilité réduite. La paralysie peut être le fait d’un accident, de problèmes au niveau de l’appareil respiratoire ou occasionnés par les rhumatismes. Les conseils du kiné aident le patient non seulement à se déplacer en toute sécurité, sans courir le risque de se faire mal, mais aussi à adopter les meilleures positions assises. Ces dernières sont censées lui permettre de vite récupérer et reprendre une vie normale. Un kinésithérapeute peut travailler à son domicile, chez le patient ou même dans un hôpital. Où qu’il évolue, il apporte chaque jour un peu plus d’espoir à ses patients. C’est pourquoi, il doit recevoir une bonne formation dans le domaine. Ladite formation est accessible uniquement sur concours. Elle s’adresse aux candidats titulaires d’un baccalauréat. Sa durée est de trois ans au bout desquelles, un diplôme de Kinésithérapeute est délivré.

L’opticien(ne)-lunetier

Après avoir obtenu le Bac S, STI (génie optique) ou STL (physique de laboratoire et spécialités industriels), vous pouvez choisir de devenir opticien ou opticienne-lunetier, en préparant un brevet de technicien supérieur. La formation dure deux ans. Elle est sanctionnée par l’obtention d’un BTS opticien-lunetier, reconnu par le ministère en charge de l’éducation. L’opticien-lunetier travaille essentiellement en clientèle privée, soit en tant que gérant d’une entreprise dans laquelle il perçoit un salaire, soit en tant que propriétaire. Quel que soit le domaine choisi pour vos études de médecine, ESEM France peut vous assister dans vos démarches.